COUPS DE COEUR

Conan le cimmérien, Au-delà de la rivière noire

Conan est enrôlé comme mercenaire pour protéger le peuple hyborien des terribles Pictes. Ces derniers, qui ne font que défendre leur territoire, sont des guerriers sauvages sans pitié qui de plus utilisent la magie : cadavres sans têtes, animaux géants, monstre des marais… Mais Conan a déjà affronté les Pictes à maintes reprises et surtout, lui aussi sait ce que c’est que de se battre contre la colonisation. Les cimmériens ont dû, en leur temps, se défendre contre l’envahisseur. Défendant une cause qu’il sait perdu d’avance, Conan n’en demeure pas moins la meilleure arme des hyboriens contre les Pictes. Car comme le dit Robert E. Howard : « La civilisation n’est pas naturelle. La barbarie est l’état naturel de l’humanité… La civilisation n’est qu’un accident. La barbarie finira toujours par triompher. » Et ne l’oublions pas, Conan est un barbare.

Pour la première fois les romans de Robert E. Howard sont fidèlement adaptés en bande-dessinée. On est loin des adaptations libres des années 80 par Marvel Edition qui ma foi sont excellentes, mais très éloignées des œuvres originales. Dans « Au-delà de la rivière noire », Howard s’est inspiré de la colonisation américaine. Sous forme de métaphore, il dénonce le dictat de la civilisation sur ce qu’elle a qualifié très subjectivement de barbare. Car la civilisation à ce travers : tout ce qui n’est pas comme elle doit disparaître. La civilisation est aussi une barbarie.

Vous découvrirez, sous le dessin brillant, rude et élégant de Anthony Jean, un Conan au look gothique mais toujours aussi balèze. Les personnages, les monstres et les décors sont magnifiques. A noter deux autres tomes dans la série : « La Fille du géant du gel » et « Le Colosse noir ».   

Genre: 
BD
Publics: 
Tout public
Au-delà de la rivière noire / Mathieu Gabella, Anthony Jean, Robert Ervin Howard
Glénat, 2018
1 vol. (64 p.) : Illustrations couleur; 32 cm x 24 cm
Adulte
Communauté: 
BD'Clic
Categorie: